Chambre Syndicale des Cochers Chauffeurs CGT-Taxis
ChambreSyndicale desCochers ChauffeursCGT-Taxis

 

 

pages précédentes 1 2 3 4  5  6  7

18/07/2017 Comité taxi : quand la Mairie de Paris se rappel qu’il y a des taxis...

La Mairie de Paris a réuni les organisations professionnelles de taxis pour évoquer quatre sujets :

1. La Gare du Nord  2. Les bornes d’appels taxi  3. L’application Paris Taxis  4. Journée Paris sans voiture

Il faut rappeler que les prérogatives de la ville de Paris sont limitées concernant le taxi. Son pouvoir se limite quasiment à la « gestion » des stations. Malgré cela, les dégâts peuvent être considérables...

Lire la suite...

 

 

31/05/2017 Le député Candelier pose la seule vraie question au gouvernement : la « réponse » ou le déni de réalité étatique

Le député communiste Jean-Jacques Candelier (16ème circonscription du Nord) a toujours été à l’écoute des revendications de la CGT-Taxis. Il a d’ailleurs été le premier parlementaire sur lequel nous avons pu compter pour interpeller le gouvernement de droite à l’origine de la création des VTC dès 2009. Il a interpellé le gouvernement sur LA question essentielle à laquelle nous n’arrivons pas à obtenir de réponse : qu'est ce qui justifie le statut VTC, qu'est ce qui le distingue du taxi ? Le déjà ancien gouvernement a enfin répondu mais toujours à côté. C’est ce que les psychanalystes appellent un déni de réalité.

Lire la suite

 

19/04/2017 Les candidats à la présidentielle répondent à la CGT-Taxis

Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon ont répondu à notre courrier du 13 mars dernier. La CGT-Taxis avait en effet interpellé les candidats (Mélenchon, Hamon, Macron et Fillon) sur ce que serait leur politique pour le taxi. Si ces deux candidats démontrent par là un respect vis-à-vis de notre profession, un candidat se démarque en souhaitant mettre fin à la déréglementation que nous subissons. Jean-Luc Mélenchon propose en effet, clairement d’abroger la loi de 2009 à l’origine des VTC, conformément à notre revendication, « pour revenir aux deux métiers, taxis et grande remise ».

Lire la suite

14/03/2017 Présidentielle 2017 : quel candidat pour sauver le taxi ?

Pour se prononcer lors des échéances à venir, les travailleurs du taxi ont besoin de connaître, les position des différents candidats sur les problèmes fondamentaux de notre industrie. A l'aube de l'élection présidentielle et des législatives, la CGT-Taxis a envoyé aux candidats (Mélenchon, Hamon, Macron et Fillon) des questions précises sur leurs intentions vis-à-vis de notre profession. Pour la CGT-Taxis les chantiers à mettre en œuvre sont multiples et nous aurons besoin d'un président et d'un parlement fort pour sortir le taxi de la crise.

Lire la suite

31/01/2017 Gare du Nord : une grande gare ou la cour des miracles ?

Une réunion de « travail » a réuni les organisations professionnelles du taxi, la SNCF et la Mairie de Paris le 19 décembre dernier. Le sujet était la situation de la gare du Nord connu dans le monde entier aujourd’hui pour être un lieu à éviter à Paris. Notre espoir de voir aboutir une solution est vite retombé puisque la Mairie de Paris, comme la SNCF, refusent de voir la réalité en face : la gare du Nord est la véritable cour des miracles du XXIe siècle, au détriment des passagers franciliens et des touristes, des travailleurs comme les taxis et des riverains bien sûr. Aucune des propositions des organisations professionnelles n’a été retenue et la Mairie de Paris et la SNCF prétendent résoudre les problèmes avec des demi-mesures. Jusqu’où cette gare va-t-elle sombrer ?

Lire la suite

 

07/12/2016 Un système parlementaire à la botte du patronat ?

Le processus législatif d’adoption de la loi Grandguillaume nous montre la faiblesse d’un système parlementaire qui semble au service des puissants contre les faibles, des grands contre les petits. Attention, il ne s’agit pas de dire que le député Grandguillaume n’a pas fait son travail. Car même si la CGT-Taxis n’est pas d’accord sur tout avec le député, force est de constater qu’il n’a pas ménagé ses efforts. Nous savons qu’il a reçu tous les acteurs du secteur et également beaucoup de chauffeurs non syndiqués. C’est tout à son honneur car c’est là le premier malaise constaté, les députés et les sénateurs, pour la plupart, s’autorisent à disserter sur le taxi alors qu’ils n’ont pas rencontré les représentants de la profession. Ils semblent pour beaucoup d’entre eux être coupés de la réalité que vit le peuple.

Lire la suite

21/10/2016 Le sénat a violé la proposition de loi Grandguillaume !

Le sénat, comme en 2014 déjà, s’est comporté comme le meilleur défenseur des « pauvres » plateformes millionnaires voire milliardaires. Ces sénateurs LR et UDI ne reculent devant rien et ont été le bras armé des plateformes pour détruire les quelques règles qu’avait osé leur imposer le député Grandguillaume dans sa proposition de loi sur le transport particulier de personne.

Lire la suite…

28/09/2016 Ubérisation ? Non, dites paupérisation !

Le mythe ou plutôt le mensonge développé par de nombreux médias ces dernières années sur la capacité des plateformes numériques à créer de l’emploi s’effrite un peu plus chaque jour. Ce qui pourrait être comique si la situation n’était pas aussi tragique, c’est que ce sont ces mêmes médias qui nous vendaient UBER comme le nouvel eldorado qui aujourd’hui semblent ouvrir les yeux. Ainsi, la chaine du groupe Bolloré C8 vient de mettre à mal le prétendu modèle UBER dans sa nouvelle émission d’investigation FOCUS (diffusé le mercredi 21 septembre dernier).

Lire la suite

19/09/2016 Le président Hollande tiendra t’il les promesses du candidat François H. ?

Dans un courrier adressé à la CGT-Taxis en 2012, avant l’élection présidentielle, le candidat François Hollande souhaitait protéger le taxi. Va-t-il tenir ses promesses alors que la fin de son mandat se rapproche à grande vitesse ? La CGT-Taxis a souhaité rappelé au président de la République ses engagements ainsi que les difficultés que rencontrent les taxis de France.

Lire la suite

07/09/2016 Fonds de garantie

Lors de la dernière réunion avec le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Monsieur Alain VIDALIES, il a été demandé aux organisations professionnelles du taxi de se prononcer clairement et par écrit sur leurs positions vis-à-vis du fonds de garantie. La CGT-Taxis s’était déjà prononcée par écrit il y a plusieurs mois mais suite à cette demande, nous réaffirmons notre position en faveur de ce fonds dans un courrier adressé au Ministère de transports.

Lire la suite

<<

04/09/2016 Taxi parisien : La CGT-Taxis fait annuler deux arrêtés préfectoraux devant la cour administrative d’appel

Depuis 2013 une procédure avait été introduite par la CGT-Taxis contre deux arrêtés de la Préfecture de Police. La cour administrative vient de nous donner raison et ordonne l’annulation de ces deux arrêtés.

Lire la suite

30/05/2016 Remarques de la CGT-Taxis suite à la réunion « Fonds de garantie » du 13 mai 2016

Le syndicat CGT-Taxis avait proposé la création d'un tel fonds, lors des discussions avec le député M. Grandguillaume. Nous pensons effectivement  que, le système de transfert des autorisations de stationnement  taxis (ADS) a clairement démontré ses limites et ses incohérences en poussant les chauffeurs de taxis dans des situations insupportables.

Lire la suite

26/05/2016 Tous les taxis contre la loi «travail » !

La néfaste loi « travail » est bien sûr inacceptable pour les chauffeurs de taxis indépendamment de leurs statuts. Cette loi prévoit notamment de soutenir les plateformes électroniques dans leur exploitation inhumaine des chauffeurs non salariés. Ainsi, le gouvernement français vient au secours de la « pauvre » multinationale Uber dont les médias se plaisent à nous rappeler sans cesse le montant pharaonique de son capital estimé à plusieurs milliards de dollars.  L’article 27bis de la loi « travail » souhaite en effet garantir  à ces sociétés prédatrices qu’elles ne pourront pas subir la requalification du contrat qui les lie avec leurs chauffeurs en contrat de travail.

Lire la suite

25/05/2016 Le député Candelier pose la seule vraie question au gouvernement

Le député communiste Jean-Jacques Candelier (16ème circonscription du Nord) a toujours été à l’écoute des revendications de la CGT-Taxis. Il a d’ailleurs été le premier parlementaire sur lequel nous avons pu compter pour interpeller le gouvernement de droite à l’origine de la création des VTC dès 2009. Il interpelle le gouvernement sur LA question essentielle à laquelle nous n’arrivons pas à obtenir de réponse : qu'est ce qui justifie le statut VTC, qu'est ce qui le distingue du taxi ? Le gouvernement doit répondre au plus tard fin juin.

Lire la suite

12/05/2016 Position et remarques de la CSCC CGT-Taxis sur le projet de décret "gouvernance"

La CGT-Taxis a toujours revendiqué l'élection des représentants de la profession sur le principe démocratique d'une carte professionnelle (indépendamment du statut du chauffeur) égale une voix. Il est incompréhensible que les préfets désignent des représentants professionnels. Les chauffeurs de taxis doivent être en mesure d'élire leurs représentants. Nous avons également demandé depuis toujours à ce que ces commissions ne soient plus consultatives mais délibératives.                 

Lire la suite

25/04/2016 Groupe de travail "tronc commun" examen taxi/vtc : position de la CGT-Taxis remise au Ministère des Transports

Concernant le "tronc commun" de l'examen taxi/VTC nous souhaitons rappeler que cela n'a de sens que si le gouvernement répond à la question fondamentale  déjà posée à de multiples reprises par les Cochers Chauffeurs CGT-Taxis aux différents gouvernements successifs : qu'est ce qui justifie le statut VTC, qu'est ce qui le distingue du taxi ?

Lire la suite

05/04/2016 La « feuille de route » du secrétaire d’Etat chargés des transports (en téléchargement ci-dessous)

Transport réunion 4-4-2016.pdf
Document Adobe Acrobat [136.3 KB]

23/03/2016 Danielle Simonnet défend l’idée d’une application nationale taxi

Danielle Simonnet, élue du Parti de Gauche à la Mairie de Paris, défend brillamment une nouvelle fois l’idée d’un taxi qui se doit d’être un véritable service au public tout en se souciant des conditions de travail des chauffeurs. Elle a déposé un vœu qui vise à redonner son sens premier à l’open data, celui d’offrir à notre clientèle l’accès au taxi le plus proche et donc le moins cher. Les chauffeurs ont la démonstration que des forces politiques comprennent et soutiennent notre profession et cela dans un souci permanent de l’intérêt général avant tout. Il en va de la responsabilité de chacun d’entre nous de sensibiliser et d’encourager ces actions courageuses de femmes et d’hommes politiques, à l’image de Danielle Simonnet, pour que ces forces deviennent majoritaires et que cesse ainsi la casse du taxi.

Lire la suite

 

 

pages précédentes 1 2 3 4  5  6  7