Chambre Syndicale des Cochers Chauffeurs CGT-Taxis
ChambreSyndicale desCochers ChauffeursCGT-Taxis

 

 

pages précédentes 1 2 3 4  5  6  7

26/05/2016 Tous les taxis contre la loi «travail » !

La néfaste loi « travail » est bien sûr inacceptable pour les chauffeurs de taxis indépendamment de leurs statuts. Cette loi prévoit notamment de soutenir les plateformes électroniques dans leur exploitation inhumaine des chauffeurs non salariés. Ainsi, le gouvernement français vient au secours de la « pauvre » multinationale Uber dont les médias se plaisent à nous rappeler sans cesse le montant pharaonique de son capital estimé à plusieurs milliards de dollars.  L’article 27bis de la loi « travail » souhaite en effet garantir  à ces sociétés prédatrices qu’elles ne pourront pas subir la requalification du contrat qui les lie avec leurs chauffeurs en contrat de travail.

Lire la suite

25/04/2016 Groupe de travail "tronc commun" examen taxi/vtc : position de la CGT-Taxis remise au Ministère des Transports

Concernant le "tronc commun" de l'examen taxi/VTC nous souhaitons rappeler que cela n'a de sens que si le gouvernement répond à la question fondamentale  déjà posée à de multiples reprises par les Cochers Chauffeurs CGT-Taxis aux différents gouvernements successifs : qu'est ce qui justifie le statut VTC, qu'est ce qui le distingue du taxi ?

Lire la suite

05/04/2016 La « feuille de route » du secrétaire d’Etat chargés des transports (en téléchargement ci-dessous)

Transport réunion 4-4-2016.pdf
Document Adobe Acrobat [136.3 KB]

23/03/2016 Danielle Simonnet défend l’idée d’une application nationale taxi

Danielle Simonnet, élue du Parti de Gauche à la Mairie de Paris, défend brillamment une nouvelle fois l’idée d’un taxi qui se doit d’être un véritable service au public tout en se souciant des conditions de travail des chauffeurs. Elle a déposé un vœu qui vise à redonner son sens premier à l’open data, celui d’offrir à notre clientèle l’accès au taxi le plus proche et donc le moins cher. Les chauffeurs ont la démonstration que des forces politiques comprennent et soutiennent notre profession et cela dans un souci permanent de l’intérêt général avant tout. Il en va de la responsabilité de chacun d’entre nous de sensibiliser et d’encourager ces actions courageuses de femmes et d’hommes politiques, à l’image de Danielle Simonnet, pour que ces forces deviennent majoritaires et que cesse ainsi la casse du taxi.

Lire la suite

11/03/2016 Analyse des propositions du député Grandguillaume

Le député Grandguillaume nommé par le premier ministre suite à la mobilisation du mois de janvier dernier a présenté ses propositions (téléchargeables sur notre site). Il éveille des attentes mais aussi de la confusion par certaines prises de position floues. Quoi qu'il en soit, la CGT attend des actions rapides et concrètes de l'Etat pour rétablir la justice et le travail des taxis. Il y a urgence et le gouvernement se doit de regagner la confiance des taxis par des mesures fortes et applicables immédiatement, sinon il sera trop tard.

Lire la suite

 

29/02/2016 Les propositions du député Grandguillaume (en téléchargement ci-dessous)

Grandguillaume 26-2-2016.pdf
Document Adobe Acrobat [2.2 MB]

3/02/2016 Chauffeurs de taxis et citoyens ? Rencontrez vos élus !

Certains élus ont toujours montré leurs soutiens à notre profession comme les élus du Parti Communiste qui ne rate pas une occasion pour défendre les taxis. Mais certains élus au niveau national ou local nous apportent également leur soutien.

Ce fut le cas du député de la Meuse Bertrand Pancher (UDI) par exemple qui n’hésita pas à nous soutenir vigoureusement lors de notre semaine de grève le mois dernier. Il fut notamment le seul élu à être venu directement Place de la Porte Maillot à la rencontre des taxis.

Au niveau de Paris, c’est Danielle Simonet, fidèle adjointe de Jean Luc Mélenchon au Parti de Gauche qui tente de secouer une Mairie de Paris qui n’a toujours pas rétabli les bornes d’appel plus d’un an après les avoir détruites (téléchargeables ci-dessous).

Par contre, certains s’évertuent à tenter de détruire le taxi comme les Républicains (ex-UMP) de Sarkozy, déjà à l’origine de nos malheurs actuels puisque c’est l’UMP qui avait créé les VTC en 2009. Ce parti souhaite ni plus ni moins que les VTC aient les mêmes droits que les taxis (couloirs de bus, aides aux véhicules électriques,…).

Lire la suite

18/01/2016 Une lutte pour des conditions de travail dignes : le sénateur Pierre LAURENT interpelle le gouvernement sur le taxi

A la veille d'un nouveau mouvement européen de taxi, le groupe Communiste, Républicain et Citoyen au Sénat a de nouveau apporté son soutien aux travailleurs du taxi en relayant nos préoccupations par une question écrite au gouvernement. Nous en profitons pour rappeler à chaque chauffeur qu'il doit rencontrer son député pour lui faire part de la réalité de l'injustice que nous subissons depuis trop longtemps. C'est par ce travail de terrain que chacun d'entre luttera contre la désinformation véhiculée par les médias de masse qui se plaisent à nous dépeindre comme une caste privilégiée.

Lire la suite

12/01/2016 La commission professionnelle du taxi parisien du 18 décembre 2015 ou l'incompréhension totale !

Nous ne vivons pas tous le taxi de la même manière et la Préfecture vient encore de le démontrer en favorisant la création de 88 nouveaux doublages. Dans un contexte économique morose où les contrefaçons de taxis pullulent, la préfecture a fait le choix de rajouter 88 nouvelles voitures par le biais du doublage. D'une le travail ne le justifie pas, de deux, les chauffeurs qui sont sur liste d'attente depuis plus de quinze ans ne bénéficieront même pas de ces licences. La CGT a bien sûr dénoncé cette ineptie. Le reste est malheureusement du même ordre : prolifération des VTC/LOTI, absence de démocratie, sabotage de l'open data, forfaits,...

Lire la suite

11/01/2016 Tous ensemble le 26 janvier !

Depuis 2009, les gouvernements successifs n’ont cessé de nous trahir dans l’unique but de nous faire mourir. En niant l’évidence, en fermant les yeux sur les dérives, en dérégulant de manière sauvage notre profession sans même nous donner les moyens d’être compétitif, en gagnant du temps, et en inondant le marché d’une offre irraisonnée, toujours plus incontrôlable et incontrôlée, l’inévitable se produit. Nous coulons.

Lire la suite

 

 

pages précédentes 1 2 3 4  5  6  7